Propriété intellectuelle et industrielle


PROPRIETE INTELLECTUELLE ET INDUSTRIELLE
La Princesse au petit pois® est une marque enregistrée à l'INPI dans plusieurs catégories.
Vous pouvez partager les photos de mes collections en mentionnant systématiquement le
nom de la marque et le nom du photographe.

La photo de ma bannière est de Marie BAS pour La Princesse au petit pois®

Translate

vendredi 28 octobre 2011

Copié-collé ...

L'évènement fait rage sur FB, Barbara, des zigouis, se fait en ce moment totalement pomper ses modèles par une marque coréenne. Quand j'ai vu le site et la copie, j'avoue que je suis restée bouche ouverte pendant quelques secondes! ça m'a fait mal pour elle ! Je connais bien cette sensation de vol et de viol, car depuis 18 ans que la Princesse existe, la copie, j'ai donné ! Au début, j'ai essayé de me défendre juridiquement. Puis je me suis lassée. Je me suis rendu compte que je ne pouvais pas , à la fois créer, me concentrer sur mon travail et sur mon entreprise, et en même temps perdre mon énergie si précieuse dans des procés et de vains débats !
Ce matin, en lisant sur facebook les réactions des uns et des autres, j'ai lu un commentaire que Caroline avait laissé à Silo (qui se fait elle aussi voler ses papillons), et je veux lui dire merci de sa chaleureuse réaction qui remontera le moral de plus d'un créateur/trice !
~~~
Caroline Garrel Cros : (...) On ne s'offre pas une barrette avec un papillon, une poupée, un modèle ou un aimant! On s'offre une idée, une fabrication artisanale, un rêve... Vos productions artisanales, continuez-les et proposez-les à celles qui les aiment et les respectent. Et laissez les pales copies et les vulgaires imitations à ceux qui ont juste besoin s'attacher les cheveux, ou de faire " comme si que "... Personnellement, je ne veux pas d'un truc copié made in China, je veux l'objet pensé et précieux qui sort de vos doigts et de vos ateliers. Les merdouilles pompées-volées, non merci!
~~~~
Merci Caroline, j'y ai pensé toute la journée en travaillant ! Moi aussi je suis comme toi, je n'ai pas envie de faire "comme si que ". Je veux tenir entre mes doigts un petit bout de l'âme de celui qui a matérialisé son rêve et m'en a donné un morceau.

mercredi 26 octobre 2011

Une course folle...

Comme ça passe vite.
C'était hier que je préparais la collection d'hiver. Et déjà aujourd'hui, je déchire les pages de mon cahier.

.



mardi 25 octobre 2011

Burger' N'co Toulouse

ALERTE ROUGE AMIS TOULOUSAINS !!!
BURGER ' N 'CO vient d'ouvrir à  Toulouse !
Un mur en planches, un mur en briques, des banquettes rouges et des tables en bois, et au printemps, une petite terrasse sous les arbres. Mais surtout, ce qui a fait le succés du restau à Montpellier: les meilleurs hamburgers de la ville !...(tsssss tssss, va les goûter, tu me diras après si j'exagère !)


Alors, si je me souviens bien, c'est rue Paul Riquet, pas loin d'un petit bar qui a l'air bien connu : "Le p'tit London." . (Je sais aussi que c'est près de la CAF) . Bon, avec toutes ces indications dignes du guide Michelin, vous n'avez plus aucune excuse pour être encore assis devant votre plat de pâtes !
FONCEEEEEEEEZ !!!

vendredi 21 octobre 2011

Communiqué ...

Et voilà mes amis, nous sommes arrivés au moment que je voulais (et croyais) pourtant éviter cette saison: La rupture de stock et le débordement! Fortes de notre expérience de cet été, ma couturière et moi avions pourtant mis les chaussures qui courent vite pour fabriquer vos commandes le plus  rapidement possible.
Mais c'était sans compter sur votre enthousiasme !
A partir d'aujourd'hui, les nouvelles commandes enregistrées seront livrées la première semaine de Novembre.
Je suis navrée de devoir supprimer la robe Olga en molleton noir,et vous dire qu'il ne me reste plus que 20 mètres de tissu rose fleuri :
20 mètres également de tissu en lin et coton écossais marron:

Et très très peu de bouclette polaire Myrtille et cassis:



Je vous dis un immense MERCI ! Depuis le lancement de la collection (le 20 Septembre) vous êtes plusieurs milliers à  avoir visité mon site de vente, et la courbe de vos visites est en constante augmentation ! Une petite entreprise comme la mienne , luttant depuis 18 ans pour se faire une place au milieu des gros paquebots de la mode enfantine, ne peut tenir que grâce à vous, qui l'aimez et la soutenez .Alors je vous le redis : MERCI . Et MERCI!



dimanche 16 octobre 2011

Petit mousse ...

 Rose ! PAS BOUGER !





 Pfffff !!! Alexandra , tu comprends pourquoi je ne t'ai pas encore montré cette petite fille avec le beau gilet que tu lui as tricoté ? Un grand grand grand merci à toi ,c'est le gilet idéal, elle le porte tous les jours en ce moment, et on l'adore ici !

jeudi 13 octobre 2011

mercredi 12 octobre 2011

Délicatesse.Coulisses A/H 2011/12.(3)

Je ne vous présente plus "La dînette" ? Vous savez ce site qui fait des gâteaux moches et pas bons, et qui nous prête ses vilains enfants pour les collections?
Héloïse nous avait préparé d'adorables petites douceurs , en rapport avec le thème de la collection.  On peut les voir sur les photos en dessous , mais je vous invite à aller les admirer de plus près chez elle.
Car en plus, elles nous explique comment les faire!

(Naïa ,une des filles d'Héloïse)
(Rose, la fille de Chacha)

MERCI HELOISE, EN PLUS D'ETRE BELLES ELLES ETAIENT DELICIEUSES  !

dimanche 9 octobre 2011

Quand dans ma vie il faisait froid...

Cette nuit je suis rentrée à 2h et demi d'une fête d'anniversaire. J'habite au dernier étage et en arrivant en haut j'ai eu la mauvaise surprise de trouver une femme allongée devant ma porte. Choc, peur, irritation, rejet, pourquoi moi? que faire? comment l'enjamber sans la réveiller...le nombre d'idées idiotes qui nous passent par la tête dans ces moments là est incroyable.
Elle s'est réveillée et s'est tout de suite excusée.Elle ne sentait pas l'alcool. Je lui ai demandé si elle était sans domicile.  Elle m'a dit que son mari la battait et elle s'était enfuie de chez elle.Elle attendait le matin pour prendre un train et aller se réfugier chez une amie.
Je lui ai proposé de passer la nuit chez moi. Mais elle ne voulait pas. Je lui ai dit que j'étais très gênée qu'elle dorme par terre sur mon palier,  et moi, de l'autre côté de la porte, dans un bon lit. Je lui ai redemandé de rentrer. Mais non. Elle ne voulait pas. Elle voulait juste dormir là, sans déranger . Je ne savais pas du tout quoi faire dans cette situation. J'étais partagée entre l'envie de l'héberger et de lui apporter un peu de réconfort, et en même temps, de respecter sa liberté de dormir là où elle voulait. Je me disais qu'elle avait peut-être juste envie qu'on lui fiche la paix.
Après m'être assurée qu'elle n'avait ni faim ni soif, je lui ai donné un oreiller et une couette, et j'ai refermé la porte.
Je vous assure qu'il est difficile de fermer l'oeil quand vous savez que de l'autre côté, une femme , une sœur, dort à même le sol. Pour moi la solidarité féminine est une priorité.
Ce matin, j'ai retrouvé devant ma porte l'oreiller, et la couette bien pliée, avec , dessus, ce petit mot :
"Bonjour,merci infiniment pour votre gentillesse et compréhension, bonne journée. DL"

Et j'ai eu honte de ne pas avoir assez insisté .

vendredi 7 octobre 2011

Automne/Hiver 2011/2012 # les coulisses (2)

La collection d'hiver photographiée par Marie, avec toute la petite bande de l'année dernière  devait s'appeler HAPPY GYPSY STORY, et le shooting devait avoir lieu sur la plage, le 4 Septembre 2011.
C'était la veille de la rentrée des classes, ultime dimanche où on pouvait réunir tout le monde, tous les dimanches suivants étant pris pour une raison ou pour une autre...

" TOUT CE QUI ARRIVE EST POUR NOTRE BIEN "...
C'est la phrase que je me répétais en boucle, ce matin là, pendant que, trempée jusqu'aux os, vêtements et sac à main à tordre, je traversais la place de la comédie à  7h du matin sous des trombes d'eau, pour aller chercher les petits vêtements que Marie devait photographier quelques heures plus tard!
9 enfants 10 parents attendaient le plan B...
Moi aussi !
Ayant depuis très longtemps prévu de photographier la collection sur la plage, je n'avais pas envie de rapatrier tout le monde devant le rideau blanc ou noir du studio....J'étais d'une humeur massacrante...
C'est de mon fils adoré-chéri qu'est venue la solution .Un sauvetage dans les règles! Proposition d'ouvrir son magnifique nouveau restau , Burger 'n co, qui, grâce à  ses murs de briques et de planches , allait nous faire un décor du tonnerre! 

En 1/2 heure tout était installé : Les projos, les parapluies, les flashes. Et cette ambiance d'enfants qui courent, qui jouent au milieu des câbles et qui passent cent fois devant Marie pendant qu'elle travaille, m'a fait oublier que cette journée avait si mal commencée!




La suite, vous la connaissez ! ;o)

TOUT CE QUI NOUS ARRIVE EST POUR NOTRE BIEN !
Marie, tu as fait des photos extraordinaires!

mardi 4 octobre 2011

Le miracle...

Dès que je l'ai vue je l'ai aimée ... Il m'a fallu une heure et demi de formation pour apprendre à m'en servir, car , pour vous donner une idée, la différence qu'il y a entre ce bijou et mon ancienne machine qui vient de rendre l'âme au bout de 18 ans de bons et loyaux services, c'est à peu près la différence qu'il y a entre le premier téléphone portable et l'i-phone 4 ! ...Bref...
Tout a très bien commencé entre nous ...

Hier , je suis allée lui acheter des tas de beaux fils de toutes les couleurs ...


Et puis cet après-midi , 16 heures, alors que nous étions lancées elle et moi dans une course folle avec un délicieux fil orange ...PAF . Le drame !
Et je te fais un caprice , et je te casse un premier fil, et je t'en casse un deuxième...
Et au cas où tu n'aurais pas bien compris, je te casse le fil LE PLUS DUR à ENFILER QUI EXISTE ,  celui qui est INACCESSIBLE AUX FINS FONDS DES ENTRAILLES DE LA MACHINE ! (Patricia si tu passes sur mon blog arrête de rire stp)
Bon...
Bon bon bon bon ... Où est ce P(5"#ù%&N  de manuel de ré-enfilage de cette P3"à)N6ù#!§ Biiip ...
17 h 30...  (je vous jure)... J'avais lu tout le manuel en français , en finnois et en japonais , et je n'avais toujours pas trouvé comment ré-enfiler ce fil .
C'est là que le miracle s'est produit !
Échevelée, excédée (vous imaginez aisément je suppose? au bout d'une heure et demi de bataille?) , le visage et les deux bras levés vers le ciel, j'ai hurlé : "MAIS AIDEZ  MOUAAAAAAAAAAAA !!!!!"
Quand j'ai rebaissé les yeux sur ma machine , je l'ai vu!  L'enfileur automatique de ce fil ! Un petit bouton blanc tout simple . Quand j'ai appuyé dessus, le levier s'est baissé très simplement , dégageant le passage pour un enfilage d'une simplicité extrême...

Je pense qu'ils devaient bien se tenir les côtes, depuis une heure et demi, là-haut !
;o))