Ma liste de blogs

lundi 10 décembre 2012

Fin des vacances ...

Continuer et terminer mon voyage à Grenoble, et y  retrouver des amis de toujours .
Apprendre dès mon arrivée que je serai le témoin de leur mariage cet été, et m'en réjouir extrêmement
 Partir sous la pluie faire, solitaire, un pèlerinage dans cette ville froide et grise, qui fut "ma" ville pendant 7 ans, de 20 à 27 ans.
Le temps d'y poser mon premier enfant :
 Retrouver avec émotion cet endroit qui fut aussi mon premier "vrai" appartement.


 Apercevoir les premières neiges au dessus des toits, dans cette ville 
où au bout de toute rue il y a une montagne


 Continuer ma balade vers mon ancien lieu de travail, et avoir le cœur lourd 
d'avoir appris qu'une semaine auparavant,
 Mireille, celle qui m'a initiée au monde du travail et avec qui j'ai tant rigolé, nous a quittés.


Marcher la tête pleine de souvenirs vers la place qui a accueilli, au pied de sa statue, 
les courses et les rires de tous nos enfants


 Penser à toi, Natacha, dans cette rue qui porte un si joli nom.
Avions nous des soucis en ce temps là ? Certainement que oui, mais je ne m'en souviens pas..


 Avoir la gorge un peu nouée de me retrouver face à mon dernier appartement, qui m'a vu fuir la ville quand, pendant l'hiver 1985, il a fait -20°, nous laissant sans eau, sans électricité ni chauffage...


  Et soudain, au détour d'une rue, me retrouver face à face avec cette façade si peu grenobloise  qui m'a rappelé mon Sud chéri, et me sentir finalement si contente de rentrer, après cette fantastique tournée d'amitié!



13 commentaires:

  1. Plein d'émotion dans ton message album-souvenirs !

    RépondreSupprimer
  2. Bon retour chez toi, chère Alexandra.

    RépondreSupprimer
  3. Une ville tres vide qui laisse une drôle d'impression. De bons souvenirs pour toi. Bon retour à Montpellier. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai des bons souvenirs, oui, parce que j'y ai rencontré mes amis de 20 ans, et que cette ville garde le goût de la toute petite enfance de Y@ech,et de ma jeunesse.
      Mais je n'ai jamais aimé Grenoble, cette ville de vide et de froid.

      Supprimer
  4. Et moi ! Chaque photo m’évoque aussi quelque chose ...
    - le berceau de Yaech ... j'avais 9 ans
    - le téléphérique boule ... et papa qui dira, toute sa vie durant, qu'elles étaient carrées !
    - ma première vente et mon premier parfum, fleur des indes offert par Mireille ...
    - Pascale et nos premières vacances seules à 14 ans ...
    Tu vois, en somme, pas si froide que cela cette ville, puisqu'en un instant et quelques clichés, elle arrive à nous réchauffer les cœurs et à nous embuer les yeux ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Claire ! ça m'a fait le même effet à moi aussi ! ;o)

      Supprimer
  5. Un bel hommage à une ville que je connais mal, tu sembles avoir eu de belles vacances côté endroits et côté amitiés, un plaisir de te lire, je t'embrasse, Martine

    RépondreSupprimer
  6. Une balade aux allures de pélerinage. On ressent ton émotion dans ce post je trouve.

    RépondreSupprimer
  7. Un retour aux sources un brin nostalgique qui clôt en beauté tes 3 semaines de vacances !
    Et maintenant, ma chère Alex, au boulot ... je ne veux entendre que le bruit de la MAC, non mais :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens Valérie, je ne t'entendais plus, je me demandais où tu étais passée! Esclavagiste va! ;-)

      Supprimer