dimanche 9 octobre 2011

Quand dans ma vie il faisait froid...

Cette nuit je suis rentrée à 2h et demi d'une fête d'anniversaire. J'habite au dernier étage et en arrivant en haut j'ai eu la mauvaise surprise de trouver une femme allongée devant ma porte. Choc, peur, irritation, rejet, pourquoi moi? que faire? comment l'enjamber sans la réveiller...le nombre d'idées idiotes qui nous passent par la tête dans ces moments là est incroyable.
Elle s'est réveillée et s'est tout de suite excusée.Elle ne sentait pas l'alcool. Je lui ai demandé si elle était sans domicile.  Elle m'a dit que son mari la battait et elle s'était enfuie de chez elle.Elle attendait le matin pour prendre un train et aller se réfugier chez une amie.
Je lui ai proposé de passer la nuit chez moi. Mais elle ne voulait pas. Je lui ai dit que j'étais très gênée qu'elle dorme par terre sur mon palier,  et moi, de l'autre côté de la porte, dans un bon lit. Je lui ai redemandé de rentrer. Mais non. Elle ne voulait pas. Elle voulait juste dormir là, sans déranger . Je ne savais pas du tout quoi faire dans cette situation. J'étais partagée entre l'envie de l'héberger et de lui apporter un peu de réconfort, et en même temps, de respecter sa liberté de dormir là où elle voulait. Je me disais qu'elle avait peut-être juste envie qu'on lui fiche la paix.
Après m'être assurée qu'elle n'avait ni faim ni soif, je lui ai donné un oreiller et une couette, et j'ai refermé la porte.
Je vous assure qu'il est difficile de fermer l'oeil quand vous savez que de l'autre côté, une femme , une sœur, dort à même le sol. Pour moi la solidarité féminine est une priorité.
Ce matin, j'ai retrouvé devant ma porte l'oreiller, et la couette bien pliée, avec , dessus, ce petit mot :
"Bonjour,merci infiniment pour votre gentillesse et compréhension, bonne journée. DL"

Et j'ai eu honte de ne pas avoir assez insisté .

27 commentaires:

  1. Tu as été j'en suis sure son petit rayon de lune cette nuit là et tu peux en être fière...
    Bonne nuit Alexandra
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. je suis sans voix
    devant ce désespoir
    et cette leçon de dignité
    d'elle à toi
    de toi à elle...

    RépondreSupprimer
  3. tu lui as ouvert ta porte que pouvais-tu faire de mieux, je suis certaine que ta générosité lui a réchauffé le coeur ...

    RépondreSupprimer
  4. Je crois que c'est chouette d'avoir proposé... et aussi d'avoir accepté qu'elle choisisse de refuser... mais quand même elle est bouleversante ton histoire. Je comprends que ta nuit en ait été chamboulée.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis sûre que de ne pas l'avoir ignorée était déjà beaucoup pour elle...

    RépondreSupprimer
  6. c'est tellement triste....j'espere qu'elle s'en sortira...
    oui,c'est important de tendre la main à l'autre, et tu l'as fait avec tout ton coeur Alexandra.

    RépondreSupprimer
  7. tu as fait tout ce qu'il y avait à faire...ne t'en veux pas, grâce à toi, elle a eu un peu de chaleur humaine dans sa fuite.

    RépondreSupprimer
  8. Je pense que, au contraire, insister davantage aurait pu la vexer et l'atteindre dans sa dignité. Ce que vous avez fait est tout simplement beau, humain. Cela nous ramène une fois de plus à la tristesse et au désarroi de plus en plus présents dans notre société.

    RépondreSupprimer
  9. Un peu de chaleur au corps et au coeur, c'est une histoire très émouvante .
    Merci de nous la faire partager.

    RépondreSupprimer
  10. on doit apprécier la chance que l'on a ...

    RépondreSupprimer
  11. oh quel beau geste de ta part !! tu ne pouvais pas mieux faire .. j'espère qu'elle a rejoint son amie !!

    RépondreSupprimer
  12. une histoire triste comme il doit en exister plein d'autres... ce soir là dans son malheur cette dame a eu de la chance de croiser ton chemin!

    RépondreSupprimer
  13. Je la comprends je ne serais pas rentrée non plus.
    Elle se savait en sécurité avec toi de l'autre côté de la porte.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  14. Oh que c'est triste! Ta gentillesse a dû réchauffer sa nuit...

    RépondreSupprimer
  15. Tu as fait au mieux. Elle se souviendra de cette main tendue. Comprendre, c'est déjà beaucoup…chapeau.

    RépondreSupprimer
  16. Tu as eu la bonne attitude Alex, lui proposer et ne pas insister façe à son refus. Le petit mot laissé prouve qu'elle a apprécié ta main tendue.

    RépondreSupprimer
  17. Merci d'avoir partagé avec nous cet instant (de vie malgré tout). Tu as eu une belle attitude, pleine de respect et de soin pour l'autre.

    RépondreSupprimer
  18. Ton billet me fait pleurer... je savais déjà sans te connaitre "en vrai" que tu étais formidable et les mots que tu écris le confirme.
    Tu as fait exactement ce qu'il fallait...
    je t'embrasse sincèrement,
    anne-sophie

    RépondreSupprimer
  19. Il ne faut pas avoir honte, tu lui a proposé de rentrer chez toi et elle n'a pas voulu.
    Tu as eu un très beau geste en lui offrant couette et oreiller car c'est manifestement tout ce dont elle avait besoin à ce moment là.

    RépondreSupprimer
  20. je reconnais bien ma soeur... :))

    RépondreSupprimer
  21. Quelle vacherie d´histoire... Oui on a toujours l´impression de ne pas en faire assez quand
    quelqu´un est si malheureux. Merci d´avoir raconté cette histoire. Dors bien ce soir.

    RépondreSupprimer
  22. wow...quelle histoire!!!!! ne te culpabilise pas, elle avait surement besoin d'être seule!!!!!

    RépondreSupprimer
  23. je crois que c'est juste ça être aidante...

    RépondreSupprimer
  24. Je ne sais trop quoi dire, ma gorge s'est serrée en lisant votre histoire ...
    Vous avez réagi en votre âme et conscience, et votre coeur est aussi beau que vos vêtements. Respect et fraternité féminine (sororité je crois, mais le mot n'est pas assez joli pour un concept aussi fort).

    RépondreSupprimer
  25. Ce n'est pas simple comme situation Alex, mais tu as fait ce qu'il fallait! Tu lui a donné du respect!

    RépondreSupprimer
  26. J'en ai les larmes aux yeux...Cela a dû te remuer...Cette femme a été bien courageuse de quitter son mari; ce n'est certainement pas aune décision aisée à prendre...Je t'embrasse et te remercie pour elle.

    RépondreSupprimer